vendredi
1er août 2014
 


Newsletter


02 BP 5657 Ouagadougou 02
Burkina faso

Tél: +226 25 36 54 41
Mail: contact@reseaumarpbf.org

Heures d’ouverture

8h - 17h

Nos vidéos



Double-cliquez pour afficher la vidéo

Nos liens

| ACCUEIL | | Qui sommes-nous ? | | Nos réalisations | | Zones d’intervention | | Nos rapports | | Nos partenaires | | Notre équipe |

Koffi ANNAN aux bénéficiaires du projet AGRA microdose à Nagréongo : « AGRA va continuer à vous accompagner dans vos efforts continuels ».

Ce Mercredi 30 Juillet 2014 Son Excellence Koffi ANNAN, ancien Secrétaire Général de l’ONU, actuellement Président du Conseil d’Administration de l’Alliance pour une Révolution Verte en Afrique (AGRA) a rendu visite aux bénéficiaires du projet AGRA Microdose à Nagréongo dans la province de l’Oubritenga à 30 Km de Ouagadougou. Pendant cette tournée, KOFFI ANNAN était accompagné de son épouse et d’une délégation conduite par le Dr ZIDA Zacharie, coordonnateur du programme santé des sols pour la région de l’Afrique de l’Ouest à AGRA.

Il était 9H30 ce mercredi lorsque son S.E.M. KOFFI ANNAN et sa délégation sont arrivés dans le Village de Managrétenga à Nagréongo. KOFFI ANNAN a effectué le déplacement pour échanger avec les producteurs et productrices de Nagréongo. Mobilisés à cet effet, les bénéficiaires, de même que les partenaires de mise en œuvre que son le Réseau MARP-Burkina, Hunger Projet et les chercheurs de l’INERA ont réservé un accueil chaleureux à leurs hôtes.

Pendant son interaction avec les bénéficiaires, KOFFI ANNAN a souligné qu’il est important de partager l’expérience de la micro-dose avec les autres et a laissé entendre des notes d’espoir à l’endroit des bénéficiaires : « C’est le début d’un processus et nous pouvons augmenter notre soutien dans les années à venir. Nous devrons compter sur nous-mêmes. Je suis content de constater que grâce à la production agricole les populations arrivent à se nourrir et à manger à leur faim, les femmes sont émancipées et arrivent à prendre la parole en public, beaucoup d’enfants sont scolarisés et arrivent à terminer leur cycle scolaire toute chose qui est assez importante pour l’avenir du Burkina Faso. Je suis très content et je vous encourage. AGRA va continuer à vous accompagner dans vos efforts continuels  ».

Dans ce magasin de warrantage, on peut y voir des sacs de sorgho du niébé, mil, de l’arachide. Pour le warrantage de cette année 75 personnes ont stocké soit 34 hommes 41 femmes. Avec l’installation de la saison pluvieuse, le déstockage est presque terminé.

Koffi ANNAN et sa délégation ont pu visiter un magasin de warrantage et une boutique d’intrants dans le village de Managrétenga. Ils ont également assisté à une séance de démonstration d’un micro-doseur.
Selon le Dr BARRO, Chercheur à l’INERA et inventeur du micro-doseur, cette machine que l’on appelle micro-doseur à traction animale, a été inventée dans le but de réduire le temps d’application de l’engrais en micro-dose qui est actuellement de 30 Heures à l’hectare. Avec le micro-doseur ce temps de travail sera réduit à 3 heures à l’hectare.

Signalons que c’est un prototype en phase d’essai et qui coûte actuellement très cher donc, il n’est pas à la portée des paysans. « Mais nous sommes à la recherche de financement afin de produire en quantité et le mettre à la disposition des producteurs à un prix accessible » : a mentionné le Dr BARRO.

Pour Koffi ANNAN émerveillé par le talant du Dr BARRO, cette invention est à apprécier car c’est une machine qui peut aider les paysans notamment les femmes dans leurs activités de production agricole en allégeant leur tâche. Je félicite Dr BARRO l’inventeur du prototype.
Avant de dire au revoir, le couple ANNAN a planté deux arbres pour le bonheur des populations de Nagréongo.

En rappel le projet AGRA microdose a été financé par AGRA en 2009. Le projet a été mis en œuvre au Burkina Faso dans les provinces de L’Oubritenga, Nahouri (zones d’intervention du Réseau MARP-Burkina), Kouritenga, Boulgou et du Ziro (zone d’intervention de Hunger Projet Burkina) avec la coordination de l’INERA.