dimanche
13 septembre 2015
 


Newsletter


02 BP 5657 Ouagadougou 02
Burkina faso

Tél: +226 25 36 54 41
Mail: contact@reseaumarpbf.org

Heures d’ouverture

8h - 17h

Nos vidéos



Double-cliquez pour afficher la vidéo

Nos liens

| ACCUEIL | | Qui sommes-nous ? | | Nos réalisations | | Zones d’intervention | | Nos rapports | | Nos partenaires | | Notre équipe |

Secours d’urgence : le responsable Sahel de Christian Aid au chevet des sinistrés au Burkina Faso

Venu du Mali pour des rencontres avec ses collaborateurs du Burkina Faso, le Responsable Sahel de Christian Aid, Yacouba Koné a rendu visite aux sinistrés de Bissighin. C’était le jeudi 03 Septembre 2015 à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso. Il a profité de cette occasion pour annoncer le soutien de son organisation aux sinistrés. A cette visite, il était en compagnie de ses partenaires dont le Réseau MARP-Burkina, l’ODE et l’ATAD.

« Ce que j’ai vu et constaté dépasse l’ampleur de ce à quoi j’avais pensé » a affirmé Yacouba Koné, Sahel Manager de Christian Aid à la fin de sa visite. Ce jeudi 03 août 2015, il a rendu visite aux victimes des inondations du 2 au 3 août 2015 à Ouagadougou. Des concessions réduites en ruines par l’inondation au site d’hébergement des sinistrés, Yacouba Koné dit être éprouvé par cette situation que l’on pouvait prévenir. « La pluie a emporté nos différents biens. Le gouvernement nous a déjà apporté des vivres mais ce n’est pas suffisant. Aujourd’hui, nous avons besoin de vivre et de maison. On nous a dit de quitter les écoles à partir du 5 Septembre pourtant, nous ne savons pas où aller » a déclaré Bagré Marie une Quinquagénaire pensionnaire de l’école de Bissighin.

Emboitant la même trompette, Kaboré Moussa affirme : « nous sommes à notre 31e jours ici. La vie est dure car il n’y a pas de lieu pour dormir, il est difficile de se restaurer et de se rendre à l’hôpital. Le gouvernement nous a beaucoup aidé, il nous a apporté des vivres et des habits. Mais c’est insuffisant surtout qu’il nous a dit de quitter les salles de classe ».
Selon Yacouba Koné, son organisation travaille à sauver des vies c’est pourquoi « nous avons réunis des ressources, environ 100 millions de francs CFA qui seront utilisés pour permettre à ces femmes et ces enfants d’améliorer un tant soit peu leur conditions de sécurité alimentaire, de l’eau et de l’assainissement, » a-t-il indiqué.
Selon Issaka Sawadogo, Coordonnateur du Réseau MARP-Burkina, représentant le Président, sa structure et Christian Aid avec la collaboration des services de l’action sociale et de la mairie, vont apporter un certain nombre de ressources aux sinistrés et qui sera constitué en cash et non cash. Ce même type d’aide est apporté aux sinistrés des sites de Kilwin à Ouagadougou, de Gourcy dans la province du Zondoma et de Bama dans la province du Houet, et permettra de toucher environ 850 ménages sinistrés.

Cependant, Monsieur Sawadogo a tenu à préciser que ce soutien ne pourra pas concerner tous les sinistrés, raison pour laquelle les groupes vulnérables sont prioritaires. « Nous avons des critères de choix qui concernent surtout les femmes enceintes, les femmes allaitantes, les enfants et les personnes handicapées » a-t-il expliqué.
Selon les services de l’action sociale, près de 300 ménages sinistrés vivent sur le site de Bissighin. Mais avec la rentrée des classes, ils doivent libérer les lieux. Les sinistrés désemparés et ne sachant pas où aller disent être réconfortés par cette visite du Réseau MARP et de ses partenaires.
En rappel, le 27 juillet 2015, une pluie de 80 m3 d’eau s’est abattue sur certaines régions Burkina Faso, faisant près de 15 OOO personnes sinistrées et de nombreux dégâts matériels. Le Réseau MARP Burkina a soumis un projet de « Réponse d’urgence aux inondations » dans l’arrondissement 03 et 08, quartier Bissighin et Kilwin à Ouagadougou et dans la province du Zondoma, financé par le programme START FUND de DFID à travers Christian Aid.

Adama GNANOU